samedi 22 mai 2010

L'Argentine fête son bicentenaire

En 2010 l'Argentine fête le bicentenaire de son indépendance.


Tout commence le 13 mai 1810 quand un bateau anglais arrive sur le Rio de la Plata. En plus des marchandises de contrebande et des gazettes espagnoles et anglaises, il apporte des nouvelles alarmantes: Séville est tombée aux mains des troupes de Napoléon, l'Espagne de Ferdinand VII est envahie.

Le vice-roi du royaume de la Plata rend publique cette information et déclare qu'il se mettra en relation avec les notables et les autres vice-rois de l'Amérique espagnole pour régir le royaume en représentation de Ferdinand VII, captif de Napoléon.

Dans la population de Buenos Aires qui compte alors 40 000 habitants, la nouvelle se répend et les discussions vont bon train pour s'interroger sur l'avenir. Au soir du 18 mai les révolutionnaires se font entendre et exigent un Cabildo Abierto, une réunion du conseil extraordinaire de la ville. Finalement cette revolucion de mayo conduira le 25 mai 1810 à la mise en place d'une junte et à l'émancipation du peuple. Ce jour marque historiquement le début du processus qui conduira à l'indépendance et la construction de la nation Argentine.

Comme une petite vidéo vaut mieux à mon sens qu'un long discours, voici plus de précisions sur l'enchaînement des évènements qui se sont déroulés durant ces quelques jours de mai.

video

A l'occasion du bicentenaire la ville de Buenos Aires a lancé aujourd'hui le début de 4 jours de festivités intensives... Plus d'infos sur Bicentenario Punto de Encuentro et Bicentenario Argentino, et un petit aperçu dans cette vidéo du dispositif mis en place dans la capitale pour célébrer l'évènement:


2 commentaires:

fanny a dit…

bonjour !
j'aime beacoup la video de canal encuentro sur le pourquoi le buenos aires
pourrais-tu me dire sur quelle source je peux la retrouver, ou as-tu un lien sur youtube ect ?
merci
fanny

Virginie a dit…

Bonjour Fanny,
Je ne me souviens plus où je l'avais trouvée car cela remonte à loin, peut-être sur l'un des 2 sites mentionnés dans le texte