lundi 30 novembre 2009

Manu Chao

Hier soir nous sommes allés à un concert de Manu Chao, donné dans un stade en plein air. Si en France Manu Chao est un chanteur connu, en Argentine (et plus globalement en Amérique du Sud) c'est une véritable star.

Le stade affichait complet, une ambiance de feu pendant le concert, 3 heures de pur bonheur et la sensation d'être sur le bon continent, dans le bon pays.


video


Un vrai régal, jusqu'à ce que sonne l'heure de rentrer. Il nous a fallu 1h30 pour trouver un taxi qui soit libre, nous le saurons pour la prochaine fois.

dimanche 29 novembre 2009

L'appartement

Plusieurs personnes m'ayant demandé des photos de notre habitation, j'ai profité de la visite de notre amie Séverine et du tour du propriétaire (ou plutôt tour du locataire) que nous avons fait ensemble pour prendre quelques photos...

Pour venir il faut commencer par montrer patte blanche au poste de sécurité, vous y croiserez sûrement Juan-Carlos
On accède ainsi au hall d'entrée de l'immeuble,
Et a quelques équipements communs aux occupants tels que le Sum, une salle que l'on peut réserver à loisir pour des fêtes d'anniversaire ou des soirées,
Un petit espace extérieur de jeux pour enfants,
Une parilla pour les asados (barbecues argentins),
Une piscine, en maintenance ces jours-ci,

Voici ensuite quelques photos de notre appartement, à commencer par la cuisine, elle communique également avec une buanderie ainsi qu'un espace chambre/salle de bain pour une personne de maison,
Le bureau-chambre d'amis, la pièce est assez petite mais a le mérite d'exister,
Le salon-salle à manger,
Le parc de Dim,
La terrasse, pas encore tout à fait aménagée mais dès qu'on aura mis quelques plantes, la parilla et un transat ce sera parfait,
Et en montant à l'étage,
La chambre de Dim, elle dispose également d'une salle de bain qui sera celle des invités,
La chambre d'Arthur et sa salle de bain utilisée par les enfants,
La chambre des parents,
Avec sa salle de bain,
Enfin, sur le toît de l'immeuble on peut à nouveau profiter de quelques équipements communs à tous les occupants, à savoir une petite salle de sport,
Un sauna,
Et une grande terrasse avec transats,
Et une belle vue quasiment à 360° sur les environs,
On apercoit par exemple le stade de Polo (sport très prisé ici) ainsi que la mosquée qui est la plus grande d'Amérique Latine,
On peut également apercevoir l'estuaire Rio de la Plata et quelques voiliers prenant le large le week-end...


En résumé nous sommes très bien installés, dans des conditions tout-à-fait privilégiées nous en avons bien conscience, et accueillerons avec plaisir la famille ou les amis qui souhaiteront nous rendre visite!

vendredi 27 novembre 2009

Une Visiteuse

Et voilà, le "bureau-chambre d'amis" a été officiellement inauguré cette semaine avec l'arrivée de notre amie Séverine (la fille aux yeux revolver). J'ai donc échangé pour quelques jours un mari, en déplacement en France toute la semaine, contre une amie venue passer 2 semaines de vacances dans ce beau pays.

Au programme pour ses premiers jours:

Profiter des terrasses de cafés et restaurants,

Un cours de tango à la milonga La Viruta,

Et promenade dans le quartier de San Telmo...



dimanche 22 novembre 2009

Un tour à la milonga

Il n'est pas possible de vivre à Buenos Aires sans aller faire un tour dans l'une des innombrables milongas, ces lieux où l'on danse le tango. Il y en a des dizaines, et chacune possède un style qui lui est propre, et qui peut même varier en fonction des jours de la semaine et des horaires...

Les débuts de soirée commencent généralement par un cours de tango, et c'est ce que nous avons voulu tester vendredi soir après avoir confié les enfants à une baby sitter. Nous avons choisi la Villa Malcolm, réputée pour la qualité de ses professeurs. L'entrée se faisait via un bar dont la décoration rappelait encore le début du siècle où la milonga avait été fondée.

Puis le cours débutait à 21h30 dans une arrière-salle immense, où se mélaient des Argentins et toutes les nationalités du monde venues faire un pélerinage dans le temple de la danse. En cercle et les femmes perchées sur les talons aiguille de leurs chaussures de tango, tous essayaient de reproduire les premières figures enchaînées par le couple de professeurs. Cyril et moi nous n'en menions pas large...


Après cet "échauffement", le groupe s'est scindé en plusieurs sous-groupes de niveaux différents, allant de débutant à confirmé, et chacun prenant possession d'une nouvelle arrière-arrière-salle. La session a duré 2h au total, suffisamment pour me donner méchamment l'envie d'y retourner.

Après le cours le bal en lui-même a débuté. Nous avons profité du spectacle offert par les premiers danseurs puis nous avons dû nous absenter, mais cette sortie milonga est probablement la première d'une longue série.

samedi 21 novembre 2009

Cuisine péruvienne

Je me suis rendue vendredi à une session de cuisine entre amies en compagnie de Carla, une péruvienne qui nous a initiées à la cuisine de son pays.

Au menu un Causa Limena en entrée:

Faire une purée de pommes de terre, et l'assaisonner avec du jus de citron vert, du piment jaune, de l'huile de tournesol, du sel et du poivre. Travailler ensuite la pâte avec les mains mouillées jusqu'à ce qu'elle prenne une consistance plus ferme.

Par ailleurs faire cuire du mérou à la vapeur, l'émietter et le mélanger avec de l'oignon haché, du jus de citron vert, et une sauce mayonnaise allégée avec du yaourt. Faire cuire ensuite des crevettes dans le bouillon du poisson.

Dresser les assiettes en alternant les couches suivantes: pâte de pomme de terre, mérou, avocat, tomate, pâte de pomme de terre, crevettes puis badigeonner le dessus d'une sauce cocktail.


Puis en plat principal un Aji de Gallinea:

Cuire un poulet à l'eau bouillante avec une feuille de laurier.
Dans un poele, frire des oignons avec du piment jaune et de l'ail.
Passer au mixeur du lait concentré (non sucré) avec de la mie de pain blanc, puis rajouter le mélange cuit à la poele, des cacahuetes, du sel, du poivre, du fond de poulet et mixer à nouveau.

Emietter le poulet et le mélanger à cette préparation en ajoutant du parmesan rapé. Servir avec un oeuf dur, une olive noire, et du riz blanc.



Et en dessert, un Suspiro a la Limena:

Mélanger du lait concentré sucré et du lait concentré non sucré, et faire réduire à feu doux jusqu'à obtenir une confiture de lait.
Blanchir ensuite 8 jaunes d'oeuf et ajouter à la confiture de lait.

Servir dans un verre recouvert d'une couche de meringue.

jeudi 19 novembre 2009

Anniversaire argentin

Ce jeudi Arthur était invité pour la première fois à un anniversaire organisé par une Argentine. Nous avons ainsi pu découvrir les us et coutumes du pays pour la fête d'anniversaire qui est une véritable insitution ici.

Il est apparemment d'usage d'inviter tous les enfants de la classe. Les parents louent une salle et font venir une société qui se charge de l'animation. Ce jour-là il s'agissait d'un spectacle de 2h avec 5 comédiens, et dont la petite fille qui fêtait son anniversaire était l'héroine. Arthur est venu me voir plusieurs fois au cours du spectacle en me demandant quand commencerait l'anniversaire, n'étant pas habitué à ce genre de mise en scène.

Pendant ce temps les parents sont confortablement installés au fond de la salle et papotent en grignotant. Cela m'a donné l'occasion de rencontrer un couple d'Argentins absolument adorables tous deux venus accompagner leur enfant.

A la fin du spectacle les enfants ont dégusté le gâteau, puis sont tous repartis avec un jouet, maquillage pour les filles et voiture pour les garçons.

La semaine prochaine un autre enfant de la classe fête sont anniversaire où tous les enfants sont à nouveau invités. Ses parents ont cette fois réservé un petit train (comme ceux que l'on voit au bord des plages) qui viendra les chercher à la sortie de l'école pour les emmener vers le lieu de la fête.

mercredi 18 novembre 2009

Comment créer un commentaire

Plusieurs personnes m'avaient demandé comment poster des commentaires sur le blog. Il est vrai qu'avec le paramétrage précédent la tâche n'était pas immédiate car cela nécessitait de créer au préalable un compte Google ou autre.

C'est désormais beaucoup plus facile, voici la façon la plus simple de procéder:

Dans la zone située en bas de chaque article, il suffit de:
- Saisir votre commentaire dans la zone 'Enregistrer un commentaire' (en indiquant votre nom svp)
- Choisir 'Anonyme' dans la liste déroulante
- Cliquer sur 'Publier un commentaire'

- Puis saisir le mot qui apparaît sous le libellé 'Vérification des mots'
- Cliquer sur 'Publier un commentaire'



Et voilà, le commentaire est publié!


mardi 17 novembre 2009

Monsieur l'Ambassadeur

L'expatriation semble être une occasion unique de rencontrer facilement des personnes de tous horizons et de toutes les nationalités.

Je m'étais déjà rendue à une rencontre organisée par l'association "Buenos Aires Accueil" aidant les Français à s'intégrer à leur arrivée. Cela m'avait permis de rencontrer de nombreuses personnes aux profils variés, toutes francophones mais pas nécessairement de nationalité française.

Une amie argentine m'avait proposé cette fois de me rendre à une rencontre du "University Women's Club", une association ouverte aux femmes ayant suivi un cursus d'études supérieures. Autre style et autre ambiance, avec une communauté anglophone et hispanophone regroupant diverses nationalités: Argentines, Américaines, Anglaises, Néo-Zélandaises pouvaient par exemple être croisées à ce repas. L'association avait invité l'Ambassadeur d'Australie en Argentine à venir faire un discours sur les similitudes et les différences entre les deux pays.

J'ai eu un peu de mal au début à me repérer sur la carte distribuée, d'une part parce que je n'ai pas l'habitude de voir une carte centrée sur l'Australie, d'autre part parcequ'elle était inversée comme dans un miroir. J'ai quand-même fini par retrouver l'Argentine et la France.

Je m'attendais à voir débarquer un plateau de Ferrero Rocher, le subconscient malheureusement marqué par la publicité des années 80, mais je n'ai vu arriver qu'un plateau de cafés à la fin du repas.

Tout s'est terminé par un échange de cartes de visites, il devient d'ailleurs urgent que je m'en fasse faire puisque les opportunités d'échange ne manquent pas.

Le retour à la maison a ensuite été précipité par les trombes d'eau qui tombaient.

J'ai prévu de me rendre prochainement aux "Cafés du commerce", un lieu de rencontre sur le thème de l'entreprise, aux soirées de "Bain", l'équivalent de "Buenos Aires Accueil" mais pour les anglophones, et aux évênements "InterNations" ouverts à toutes les nationalités mais avec des discussions plutôt en espagnol.

Allez, pour le plaisir du second degré, un petit retour en arrière sur la pub Ferrero Rocher



lundi 16 novembre 2009

Enfin reconnectés!

Pourquoi ce silence radio depuis la semaine dernière me direz-vous? Eh bien parceque notre connection internet en a décidé ainsi. Nous avions fréquemment eu des coupures de 2h depuis notre arrivée, mais cette fois au bout de 5 jours nous commencions vraiment à désespérer.


D'après le fournisseur d'accès, le problème était dû aux pluies diluviennes de jeudi dernier. Celles-ci ont provoqué quelques inondations dans la ville, et j'ai pu constater à mes dépends qu'en cas de pluie trouver un taxi devient alors mission impossible car ils sont tous pris d'assaut.


Voici du coup un condensé de nos derniers jours pour rattraper notre retard dans les publications du blog:


Samedi shoping pour continuer les achats nécessaires à notre installation. Nous avons du coup pu profiter des couleurs offertes par la ville, allant du bleu et jaune de cette affiche géante du quartier Palermo...

... au violet des arbres fleuris que l'on croise un peu partout.


Le samedi soir était censé être une soirée culturelle puisque la ville organisait la "Nuit des musées" (Noche de los museos), l'équivalent de la journée du patrimoine en France, qui permettait à tout-un-chacun d'accéder gratuitement aux musées jusqu'à 2 heures du matin, tout en profitant des concerts qui s'y donnaient. Nous avions prévu d'en visiter quelques uns mais les files d'attentes pour rentrer nous ont découragés. Du coup nous nous sommes rabattus sur un restaurant, nous avons choisi celui-là par le plus grand des hasards ...

... Puis nous sommes allés nous balader du côté du quartier de Puerto Madero et avons apprécié la mise en lumière du port.

Et enfin dimanche en plein air à 40 km de Buenos Aires au parc de Tamaiken, un régal pour les yeux des enfants.

jeudi 12 novembre 2009

Tango en plein air sur le toit de Buenos Aires

Mardi je me suis rendue à la "Fiesta del Crepusculo". Une soirée organisée toutes les deux semaines par un magasin de vêtements de Tango situé tout en haut du Palacio Barolo, un bâtiment emblématique de l'avenue de Mayo. C'était ainsi l'occasion de visiter ce lieu de nuit, ce qui ajoutait une dimension supplémentaire au charme de l'endroit.

Il fallait donc prendre l'ascenseur d'époque puis monter encore 2 étages à pied pour arriver au niveau de Tango Moda, le magasin organisateur de l'évênement.



On pouvait ensuite accéder à la terrasse et profiter d'une vue magnifique sur la ville (même si elle ne rend pas sur la photo) en dégustant un verre de vin et une des grillades cuites sur la parilla.


Les gens ont ensuite pris possession de la terrasse en dansant au son du tango.

J'ai ainsi passé une excellente soirée en compagnie de Maria Teresa, une Argento-Italienne (ou Italo-Argentine?) qui m'a fait découvrir ce lieu, ainsi que Loic, un Français installé récemment à Buenos Aires et que je n'avais pas revu depuis 20 ans.