jeudi 3 décembre 2009

Bus scolaire

C'est devenu un rituel, tous les jours à 16h20 j'attends le bus scolaire qui vient déposer Arthur devant l'entrée de notre immeuble.

Des sociétés privées assurent ce genre de transports utilisés par de nombreux Argentins. Nous n'osions pas franchir le pas au début avec les 4 ans 1/2 de notre bonhomme, mais tout est très bien organisé, la personne encadrant les enfants va les chercher dans leur classe et les accompagne jusqu'à la porte de leur maison. Nous avons donc inscrit Arthur qui est ravi de "prendre le bus tout seul" pour rentrer.

Nous avons par contre préféré continuer à le déposer nous-même à l'école le matin afin de garder le contact avec les enseignants.



3 commentaires:

Los Raffytos de Mexico a dit…

A croire que le service de sécurité pour les bus est obligatoire sur toute l'amérique latine !!!
idem coté Mexico city, avec encadrement de la police...

La différence est qu'ici les bus jaunes et noirs viennent tout droit de gringoland !!

Bizzz a todos et bon we... qu'y a t-il au programme..?

Virginie a dit…

Ici on n'en est quand-même pas à l'encadrement policier, côté insécurité j'ai l'impression que le Mexique joue une catégorie au-dessus non?

Au programme pour ce week-end un village de Gauchos à 100 km de BA, si on ne se prend pas un déluge sur la tête...

Besos a toda la familia!

Burd's family a dit…

C'est clair que pour nous les bus jaunes et noires, faut pas blaguer avec ça : dès qu'il s'arrête, la vie s'arrête et nous n'avons plus le droit de bouger. Il nous a juste été spécifié récemment que l'on pouvait bénéficier de souplesse vis à vis de la règle : quand la route est à 2x2 voies séparées par en terre-plain, il n'est pas obligatoire de s'arrêter quand le bus est arrêté sur la voie opposée. C'est clair, les US c'est le pays de la règle ! Par contre, quand il neige, pas de school bus mais ça ne devrait pas tarder à venir.....