mardi 21 décembre 2010

Quand le passé ressurgit

Un petit rappel du passé sombre de l'Argentine sur cette affiche de bus qui fait froid dans le dos:

"Si tu as un parent victime de disparition forcée entre 1974 et 1983, un simple prélèvement de ton sang peut aider à l'identifier"


2 commentaires:

4 petits suisses dans un bol de riz a dit…

Initiative quelque peu macabre mais nécessaire, je pense, pour tourner cette triste page de l'histoire argentine. Bon, pour vous quitter sur une note plus positive, je vais tout de même aller promener ma souris sous le libellé "Tango"... ;-) A bientôt!

Virginie a dit…

Oui nécessaire, difficile d'imaginer ce que les Argentins ont dû endurer à cette époque. Heureusement que la réalité est différente aujourd'hui...