lundi 1 février 2010

Bienvenue (1/2)

Ce mois de février sera placé sous le signe des visites et des voyages.

Nous avons accueilli ce week-end notre première visiteuse du mois. Arthur était particulièrement heureux de revoir sa grand-mère parce que Skype c'est super mais au bout d'un moment ça fait aussi du bien de se voir en chair et en os. Il n'avait pas réussi à s'endormir malgré l'heure tardive dans l'attente de son arrivée, et a tenu à lui faire visiter lui-même l'appartement, complètement surexcité.

La taxe de séjour n'avait pas été oubliée: Camembert et Saint-Marcelin de chez Cellerier des Halles de Lyon, Saucisson aux noix et au chèvre, Saucisson lyonnais à cuire. Bon d'accord c'est interdit de ramener tout ça, mais pendant la première dégustation on s'est dit que cela valait le coup de prendre le risque. Pour info pour les prochains visiteurs, lorsque le tout est emballé sous vide cela ne parfume pas les vêtements de la valise...

D'autres objets introuvables ici s'étaient subrepticement glissés dans la valise. Ils ont été remis en main propre, ce qui m'a évité un séjour au Courrier International Argentin. Ceux qui ont lu l'article à ce sujet savent que j'ai ainsi économisé 1/2 journée de galères.

Merci donc aux expéditeurs des livres en français...
Des habits petit bateau...
Ou de la sculpture fabriquée avec amour (l'auteur se reconnaîtra).

3 commentaires:

Los Raffytos de Mexico a dit…

Tu ne trouves pas que c'est extra : tomber en extase devant des saucissons ??
Mais ceux qui en ont à portée de la main ne savent combien cela peut manquer...
Allez, manger vite tout en pensant à nous..
El Raf.

Delphine a dit…

Si si : celles qui en ont sous le nez mais qui pendant 9 mois n'ont pas pu en manger le savent encore plus !
viva el saucison et un saint-marcellin bien coulant :-)

Virginie a dit…

Faut dire que déjà en France on avait du mal à se retenir devant un saucisson ou un camembert. Alors cette semaine ça nous a fait le même effet que si on s'était gavés de caviar...