samedi 31 juillet 2010

Après la terre, la mer

Impossible de passer en France en été sans aller profiter des plages et des bains de mer. Direction donc l'île d'Oléron pour notre dernière semaine de vacances, avec au programme pâtés de sable et poisson frais (qui manque cruellement en Argentine).

L'occasion idéale pour partir à la pêche aux coques en profitant de la marée descendante.

Je n'aurais pas cru qu'on en ramènerait autant, mine de rien on s'est fait péter la panse avec le résultat de ce dur labeur.

C'est bien l'île aux coquillages, la preuve avec ce spectacle de moules grillées sur la place publique, mais on a surtout fait le plein d'huîtres bien sûr.

C'était un vrai bonheur de pouvoir poser la voiture et de se déplacer toute la semaine à la force des mollets. Les enfants se sont éclatés dans la petite carriole et nous aussi...



Au bout d'un moment le trajet produisait le même effet qu'en voiture: A l'arrivée tout le monde pionçait.

Le plein d'air pur, d'embruns et de nature, parfait pour terminer les vacances.

1 commentaire:

jeancyrillefavre a dit…

Trop mignon la photo des petits qui dorment...